A Poitiers  (Vienne) au cabinet

                  Mais aussi à

       Angoulême  &  Cognac

       (Charente) à votre domicile

Gil   Beucher

                         Thérapeute psycho-corporel et aromathérapeute certifié

Le blog de VIBRENERGIL

L'ocytocine: l'hormone de l'empathie et de la bienveillance

Publié le 7 janvier 2019 à 0:50



L’hormone appelée ocytocine joue un rôle de premier plan dans la sociabilité. Initialement identifiée pour son rôle essentiel dans l’accouchement et la lactation (le terme ocytocine provient d’ailleurs du grec "ökus" pour rapide et "tocine" pour accouchement), des études subséquentes ont montré que l’ocytocine était également relâchée dans le cerveau et influençait plusieurs comportements. Ces études indiquent que l’ocytocine favorise le développement de qualités comme la confiance, la générosité, l’empathie ou encore le sacrifice de soi, tout en atténuant la réponse physiologique au stress et à l’agressivité de façon à rester calme lorsque confronté à une alarme. Il s’agit donc d’une hormone de contact humain, impliquée dans plusieurs phénomènes sociaux comme les relations des mères avec leurs petits ou encore la solidarité ou l’altruisme à l’intérieur d’un groupe.

L’ocytocine est un peptide formé de neuf acides aminés seulement, synthétisé dans les noyaux supra-optiques et paraventriculaires de l’hypothalamus et libéré par la neurohypophyse en réponse à de nombreux stimuli dont l’orgasme, l’accouchement et l’allaitement. Elle a une action bien connue sur la contraction utérine et sur l’émission du lait en réponse à une stimulation des mamelons. En outre, elle est sécrétée en réponse à une augmentation de l’osmolalité sanguine et à une hypovolémie, tout comme l’hormone antidiurétique (vasopressine). Contrairement à cette dernière, l’ocytocine exerce un effet natriurétique et antistress. Selon les biologistes de l’évolution, un précurseur de cette hormone, la vasotocine, serait apparu chez les poissons il y a 100 millions d’années. Chez ces derniers, elle faciliterait la reproduction en diminuant la peur instinctive des femelles d’être approchées pendant l’ovulation. Des études chez l’animal et chez l’homme ont montré que l’ocytocine jouait un rôle dans l’activité sexuelle, l’érection, le comportement maternel, la monogamie, le lien social, le regard, le stress, le bien-être et la confiance. De récentes études ont montré une action bénéfique possible dans le traitement de l’autisme et de la phobie sociale.


Empathie ou dépression, une histoire de gènes ?

Comme toutes les hormones, l’ocytocine doit interagir avec certains récepteurs spécifiques pour provoquer ses effets biologiques. Au cours des dernières années, il a été démontré qu’il existait des variations génétiques dans la structure de ces récepteurs et que ces différences moléculaires étaient en corrélation avec des modifications dans certains comportements sociaux. Les études ont montré qu’une variante du récepteur prédispose à l’empathie, alors qu’une autre semble plutôt être associée à la dépression et à une difficulté à faire face aux difficultés quotidiennes.

Des observations récentes suggèrent que ces variations génétiques peuvent avoir un impact majeur sur les relations avec les personnes de l’entourage. Des chercheurs américains ont demandé à l’un des partenaires de divers couples de discuter ouvertement d’un moment particulièrement difficile de la vie de l'un pendant que les réactions de l’autre étaient filmées. De courts segments de ces vidéos (20 secondes) ont été par la suite présentés sans trame sonore à des observateurs « neutres » afin qu’ils notent leur impression sur la gentillesse et le degré d’empathie du confident seulement à partir de son attitude et de ses expressions faciales.

Les résultats sont étonnants : sans aucune connaissance des individus ou même du contexte de la conversation, les observateurs ont donné les meilleures notes aux personnes qui possédaient une variation du gène du récepteur à l’ocytocine qui prédispose à l’empathie ! Autrement dit, ces observations suggèrent que les impressions favorables que nous avons sur la gentillesse d’une personne dès les premiers instants ne sont pas le fruit du hasard, mais reflètent plutôt une capacité innée que nous avons de détecter une variante génétique qui prédispose effectivement ces personnes à être dignes de confiance.


Monogamie, orgasme, confiance...

L'ocytocine est reconnue comme l'hormone de la monogamie (d'après de récentes études sur les campagnols, petits rats des champs pas toujours fidèles), de l'orgasme, de l'amour maternel et de l'attachement (bonding), de la reconnaissance des visages et de la confiance (en soi et en autrui). L’ocytocine, en plus de son action sur l’allaitement et les contractions utérines, apparaît aujourd'hui comme l’hormone de l’attachement, qui établit les liens protecteurs de la mère avec ses petits. Du point de vue phylogénétique, ces liens, en garantissant la sécurité des petits, favorisent la survie de l’espèce. En outre, l’ocytocine joue un rôle dans les liens sociaux et atténue la phobie sociale. Elle interviendrait dans le sentiment d’appartenance à un groupe et dans la confiance entre les éléments du groupe. Hormone de la confiance, elle augmente l’empathie et la générosité. Du point de vue clinique, les études actuelles sont de durée trop brève pour pouvoir proposer l’ocytocine comme traitement adjuvant dans la phobie sociale ou dans l’autisme, et des études prolongées seraient encore nécessaires avant d’envisager son utilisation comme psychotrope.


_______________________________________________________________

Sources et bibliographie :

Zak PJ. The neurobiology of trust. Sci Am 2008; 298:88-92. [Medline]

Scantamburlo G, Ansseau M, Geenen V, Legros JJ. Oxytocin : From milk ejection to maldaptation in stress response and psychiatric disorders. A psychoneuroendocrine perspective. Ann Endocrinol 2009;70:449-54.

Morris MS, Domino EF, Domino SE. Opioid modulation of oxytocin release. J Clin Pharmacol 2010;50: 1112-7. [Medline]

Hunt GE, McGregor IS, Cornish JL, Callaghan PD. MDMA-induced c-Fos expression in oxytocin-containing neurons is blocked by pretreatment with the 5-HT-1A receptor antagonist WAY 100635. Brain Res Bull 2011;86:65-73. [Medline]

Jørgensen H, Knigge U, Kjaer A, Warberg J. Serotonergic involvement in stress-induced vasopressin and oxytocin secretion. Eur J Endocrinol 2002;147;815-24. [Medline]

Viviani D, Stoop R. Opposite effects of oxytocin and vasopressin on the emotional expression of the fear response. Prog Brain Res 2008;170:207-18. [Medline]

Strathearn L. Maternal neglect : Oxytocin, dopamine and the neurobiology of attachment. J Neuroendocrinol 2011;23:1054-65. [Medline]

MacDonald E, Dadds MR, Brennan JL, et al. A review of safety, side-effects and subjective reaction of intranasal oxytocin in human research. Psychoneuroendocrinology 2011;36:1114-26.

Young KA, Gobrogge KL, Liu Y, Wang Z. The neurobiology of pair bonding : Insights from a socially monogamous rodent. Front Neuroendocrinol 2011;32: 53-69. [Medline]

Walum H, Lichtenstein P, Neiderhiser JM, et al. Variation in the oxytocin receptor gene is associated with pair-bonding and social behavior. Biol Psychiatry 2012;71:419-26. [Medline]

Carmichael MS, Humbert R, Dixen J, et al. Plasma oxytocin increases in the human sexual response. J Clin Endocrinol Metab 1987;64:27-31. [Medline]

Thackare H, Nicholson HD, Whittington K. Oxytocin : Its role in male reproduction and new potential therapeutic uses. Hum Reprod Update 2006;12:437-48. [Medline]

Gupta J, Russell R, Wayman C, et al. Oxytocin-induced contractions within rat and rabbit ejaculatory tissues are mediated by vasopressin V1A receptors and not oxytocin receptors. Br J Pharmacol 2008;155: 118-26.

De Jong TR, Veening JG, Olivier B, Waldinger MD. Oxytocin involvement in SSRI-induced delayed ejaculation : A review of animal studies. J Sex Med 2007;4:14-28. [Medline]

Anderson-Hunt M, Dennerstein L. Increased female sexual response after oxytocin. BMJ 1994;309:929. [Medline]

Ishak WW, Berman DS, Peters A. Male anorgasmia treated with oxytocin. J Sex Med 2008;5:1022-4. [Medline]

Burri A, Heinrichs M, Schedlowski M, Kruger TH. The acute effects of intranasal oxytocin administration on endocrine and sexual function in males. Psychoneuroendocrinology 2008;33:591-600. [Medline]

Unkelbach C, Guastella AJ, Forgas JP. Oxytocin selectively facilitates recognition of positive sex and relationship words. Psychol Sci 2008;19:1092-4. [Medline]

Ross HE, Young LJ. Oxytocin and the neural mechanisms regulating social cognition and affiliative behavior. Front Neuroendocrinol 2009;30:534-47. [Medline]

Shahrokh DK, Zhang TY, Dioro J, et al. Oxytocin-dopamine interactions mediate variations in maternal behavior in the rat. Endocrinology 2010;151:2276-86.

Douglas AJ. Baby love ? Oxytocin-dopamine interactions in mother-infant bonding. Endocrinology 2010; 151:1978-80. [Medline]

Riem MM, Bakermans-Kranenburg MJ, Pieper S, et al. Oxytocin modulates amygdala, insular, and inferior frontal gyrus responses to infant crying : A randomised controlled trial. Biol Psychiatry 2011;70:291-7.

Bartz JA, Zaki J, Ochsner KN, et al. Effects of oxytocin on recollections of maternal care and closeness. Proc Natl Acad Sci USA 2010;107:21371-5. [Medline]

Legros JJ, Chiodera P, Demey-Ponsart E. Inhibitory influence of exogenous oxytocin on ACTH secretion in normal human subjects. J Clin Endocrinol Metab 1982; 55:1035-9. [Medline]

Meinlschmidt G, Heim C. Sensitivity to intranasal oxytocin in adult men with early parental separation. Biol Psychiatry 2007;61:1109-11. [Medline]

Dilzen B, Schaer M, Gabriel B, et al. Intranasal oxytocin increases positive communication and reduces cortisol levels during couple conflict. Biol Psychiatry 2009;65:728-31. [Medline]

Linnen AM, Ellenbogen MA, Cardoso C, et al. Intranasal oxytocin and salivary cortisol concentrations during social rejection in university students. Stress 2011; epub ahead of print. [Medline]

Heinrichs M, Baumgartner T, Kirschbaum C, et al. Social support and oxytocin interact to suppress cortisol and subjective responses to psychosocial stress. Biol Psychiatry 2003;54:1389-98. [Medline]

Hurlemann R, Patin A, Onur OA, et al. Oxytocin enhances amygdala-dependent, socially reinforced learning and emotional empathy in humans. J Neurosci 2010;30:4999-5007. [Medline]

Buchheim A, Heinrichs M, George C, et al. Oxytocin enhances the experience of attachment security. Psychoneuroendocrinology 2009;34:1417-22. [Medline]

Guastella AJ, Mitchell PB, Dadds MR. Oxytocin increases gaze to the eye region of human faces. Biol Psychiatry 2008;63:3-5. [Medline]

Rimmele U, Hediger K, Heinrichs M, Klaver P. Oxytocin makes a face in memory familiar. J Neurosci 2009; 29:38-42. [Medline]

Andari E, Duhamel JR, Zalla T, et al. Promoting social behavior with oxytocin in high-functioning autism spectrum disorders. Proc Natl Acad Sci USA 2010; 107:4389-94. [Medline]

Marsh AA, Yu HH, Pine DS, Blair RJ. Oxytocin improves specific recognition of positive facial expressions. Psychopharmacology 2010;209:225-32. [Medline]

Domes G, Heinrichs M, Gläscher J, et al. Oxytocin attenuates amygdala responses to emotional faces regardless of valence. Biol Psychiatry 2007;62:1187-90. [Medline]

Baumgartner T, Heinrichs M, Vonlanthen A, et al. Oxytocin shapes the neural circuitry of trust and trust adaptation in humans. Neuron 2008;58:639-50. [Medline]

Zak PJ, Stanton AA, Ahmadi S. Oxytocin increases generosity in humans. PloS One 2007;2:e1128. [Medline]

Bos PA, Terburg D, van Honk J. Testosterone decreases trust in socially naive humans. Proc Natl Acad Sci USA 2010;107:9991-5. [Medline]

Johnson RT, Breedlove SM. Human trust : Testosterone raises suspicion. Proc Natl Acad Sci USA 2010; 107:11149-50. [Medline]

Green L, Fein D, Modahl C, et al. Oxytocin and autistic disorder : Alterations in peptide forms. Biol Psychiatry 2001:50:609-13. [Medline]

Hollander E, Bartz J, Chaplin W, et al. Oxytocin increases retention of social cognition in autism. Biol Psychiatry 2007;61:498-503. [Medline]

Guastella AJ, Einfeld SL, Gray KM, et al. Intranasal oxytocin improves emotion recognition for youth with autism spectrum disorders. Biol Psychiatry 2010;67: 692-4. [Medline]

Hollander E, Novotny S, Hanratty M, et al. Oxytocin infusion reduces repetitive behaviors in adults with autistic and Asperger’s disorders. Neuropsychopharmacology 2003;28:193-8. [Medline]

Averbeck BB, Bobin T, Evans S, Shergill SS. Emotion recognition and oxytocin in patients with schizophrenia. Psychol Med 2011:1-8. [Medline]

Feifel D, Macdonald K, Nguyen A, et al. Adjunctive intranasal oxytocin reduces symptoms in schizophrenia patients. Biol Psychiatry 2010;68:678-80. [Medline]

Pedersen CA, Gibson CM, Rau SW, et al. Intranasal oxytocin reduces psychotic symptoms and improves theory of mind and social perception in schizophrenia. Schizophr Res 2011;132:50-3. [Medline]

Hoge EA, Pollack MH, Kaufman RE, Zak PJ, Simon NM. Oxytocin levels in social anxiety disorder. CNS Neurosci Ther 2008;14:165-70 [Medline]

Labuschagne I, Phan KL, Wood A, et al. Oxytocin attenuates amygdala reactivity to fear in generalized social anxiety disorder. Neuropsychopharmacology 2010;35:2403-13. [Medline]

Guastella AJ, Howard AL, Dadds MR, Mitchell P, Carson DS. A randomized controlled trial of intranasal oxytocin as an adjunct to exposure therapy for social anxiety disorder. Psychoneuroendocrinology 2009;34: 917-23. [Medline]

van Londen L, Goekoop JG, van Kempen GM, et al. Plasma levels of arginine vasopressin elevated in patients with major depression. Neuropsychopharmacology 1997;17:284-92. [Medline]

Scantamburlo G, Hansenne M, Fuchs S, et al. Plasma oxytocin levels and anxiety in patients with major depression. Psychoneuroendocrinology 2007;32:407-10. [Medline]

Ozsoy S, Esel E, Kula M. Serum oxytocin levels in patients with depression and the effects of gender and antidepressant treatment. Psychiatry Res 2009;169:249- 52. [Medline]

Skrundz M, Bolten M, Nast I, et al. Plasma oxytocin concentration during pregnancy is associated with development of postpartum depression. Neuropsychopharmacology 2011;36:1886-93. [Medline]

Opacka-Juffry J, Mohiyeddini C. Experience of stress in childhood negatively correlates with plasma oxytocin concentration in adult men. Stress 2012;15:1-10. [Medline]

Heim C, Young LJ, Newport DJ, et al. Lower CSF oxytocin concentrations in women with a history of childhood abuse. Mol Psychiatry 2009;14:954-8. [Medline]

Pincus D, Kose S, Arana A, et al. Inverse effect of oxytocin on attributing mental activity to others in depressed and healthy subjects : A double-blind placebo controlled FMRI study. Front Psychiatry 2010;1:134.



Catégories : Santé et plantes, Psychologie et introspection

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires

UA-111945634-1